Accueil > Enseignements > Histoire Géographie > Sortie au Mémorial de la Shoah

Sortie au Mémorial de la Shoah

Dans le cadre d’une sortie pédagogique, deux classes de 3ème du collège Les Vallées sont parties au mémorial de la Shoah à Paris le lundi 8 février 2016.
La visite a duré environ 3 heures et s’est déroulée en deux étapes.

La visite du mémorial
Notre guide nous a d’abord expliqué les fondamentaux de la Seconde Guerre mondiale puis nous a emmené vers le « Mur des noms ».

Sur ce mur ont été gravés les noms des 76 000 Juifs déportés de France dans le cadre du plan nazi de la destruction des Juifs d’Europe, avec la collaboration du gouvernement de Vichy. Parmi toutes ces personnes, nous pouvons compter 11 000 enfants. Pour la plupart, ils ont été assassinés à Auschwitz-Birkenau. Quelques 2 500 personnes seulement ont survécu à leur déportation. Les déportés sont inscrits par année de déportation, classés par ordre alphabétique.

Après ce recueillement, nous sommes descendus voir la « crypte ». Dans ce tombeau ont été disposées les cendres de victimes juives recouvertes de terre d’Israël dans 6 cercles d’or représentant les 6 millions de morts juifs durant la seconde guerre mondiale. Au centre de cette étoile, il y a une flamme éternelle qui symbolise les disparus. Une citation biblique est écrite en hébreu sur le mur du fond de la crypte qui dit : « Regardez et voyez s’il est douleur pareille à ma douleur. Jeunes et vieux, nos filles et nos fils fauchés par le glaive. »

La visite s’est terminée par l’évocation du sort des enfants juifs déportés de France. Plus de 3000 photographies rassemblées en grande majorité par les Fils et Filles des Déportés Juifs de France (FFDJF) permettent de prolonger la réflexion sur la notion de crime contre l’humanité, et montrent que derrière chaque victime, il y a un visage…

Rencontre avec un déporté juif polonais : Armand Bulwa
Nous étions tous impatients de le rencontrer, de voir comment il était et ce qu’il allait nous raconter.
Il nous a expliqué les différentes étapes de la guerre qu’il a vécu comme la politique d’Hitler en Pologne lorsqu’il avait 10 ans. Sa ville a été transformée en ghetto. Grâce à son père, il a eu un travail dans une verrerie extérieure au ghetto ce qui lui a permis de survivre pendant la guerre. Toute sa famille a été exterminée dans le camp de Treblinka. En 1945, Armand est déporté dans le camp de concentration de Buchenwald en Allemagne où il était contraint au travail forcé et à subir le rituel infernal du camp. Il nous a également montré ses habits qu’il portait lorsqu’il était au camp. Un numéro était cousu dessus ; c’était sa nouvelle identité. Symbole même de la déshumanisation. Ses vêtements étaient trop grands pour lui car pendant la guerre, il ne pesait que 29 kg pour ses 16 ans. Il a subi des violences et des humiliations permanentes de la part des nazis.
Une fois son camp libéré par l’armée américaine en 1945, 426 enfants sont accueillis en France et transitent par le foyer aménagé par l’OSE et par le Joint à Ecouis, en Normandie. C’est grâce à la solidarité entre les enfants ayant vécu le même calvaire qu’Armand Bulwa va survivre dans ce pays qu’il ne connaissait pas avant et dans lequel il a renoué avec la vie. Il y a rencontré sa femme, avec qui il vit toujours aujourd’hui.

Les élèves de 3ème 3 et 3ème 5 avec Armand Bulwa

Cette visite fût très intéressante tant d’un point de vue culturel que personnel. En effet, il est toujours bon de connaître notre histoire, celle de notre pays et de nos ancêtres mais ce moment fût surtout très émouvant.
On ne peut pas rester insensible face à tant d’horreur… On se rend compte que tous ces Juifs étaient des êtres à part entière comme vous et moi et que ce ne sont pas des meurtres en masse qui ont été commis mais bien des meurtres d’une personne puis d’une autre et encore d’une autre. Cela montre, une fois encore, que derrière chaque victime, il y a un nom et un visage.
Le plus marquant restera pour moi le Mur des noms car je n’aurais jamais pu croire qu’autant d’enfants aient pu être déportés et tués. Certains n’avaient même pas 1 an…

Elsa L, Chloé M, Isabella L, Clara M (3ème 5)
Yoann S (3ème 3)


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Collège Les Vallées (académie de Versailles)
Directeur de publication : À préciser